Les forêts à forte biodiversité du Massif central

Le Massif central, un territoire forestier diversifié

Occupant 36 % du territoire du Massif central et abritant près des deux tiers des réservoirs de biodiversité (IPAMAC 2011), les forêts du Massif central constituent un pan entier du patrimoine naturel régional. On y recense, aujourd’hui, plus d’une centaine de végétations différentes, le tiers de la flore vasculaire, la moitié des mousses ou encore les trois quarts des champignons du Massif central !
En savoir +
Anemone nemorosa

Le Conservatoire botanique agit en faveur de la flore et de la végétation forestières !

Depuis 2015, face aux mutations importantes observées au sein des forêts du Massif central, le Conservatoire botanique mobilise ses connaissances et ses moyens pour replacer la biodiversité forestière au cœur des pratiques et préoccupations sylvicoles et contribuer à la connaissance et à la préservation des forêts à forte biodiversité. De la construction d’une boîte à outil pour aider à la reconnaissance des forêts anciennes et matures à la réalisation de bases de données et de cartographies destinées à repérer et qualifier les espaces les plus remarquables, le Conservatoire s’est engagé dans de nombreux travaux structurants.

À travers ces pages, nous vous proposons de découvrir les nombreux travaux d’études, supports de sensibilisation et outils techniques développés ces dernières années en faveur des forêts anciennes et matures.

Découvrir les actions du Conservatoire en faveur des forêts

Une histoire forestière mouvementée

Si les forêts occupent plus du tiers du Massif central de nos jours, n’oublions pas que ce territoire fut jadis appelé « la tête chauve de la France » avec seulement 10 % d’occupation forestière à la suite de vastes défrichements opérés au fil des XIXème et XXème siècles. Par conséquent, leur répartition dans le paysage et dans la géographie française, leur biodiversité ou encore la structure de leurs peuplements sont ainsi l’héritage d’une histoire particulièrement mouvementée…
En savoir +

Anciennes, matures, subnaturelles :
les caractéristiques des forêts à forte biodiversité

Qu’on se le dise : il y a forêts… et Forêts ! Toutes ne présentent pas la même biodiversité ni le même intérêt patrimonial et rares sont celles qui ont pu conserver en raison de leur ancienneté et des pratiques sylvicoles, les espèces et les fonctionnalités des forêts naturelles originelles, a minima les caractéristiques nécessaires à la bonne santé de l’écosystème… Parmi les forêts du Massif central, celles dotées d’un important volume de bois mort et de peuplements très âgés et diversifiés dans leur structure tout comme dans leur composition font figurent de proue. Elles jouent un rôle déterminant en matière de conservation de la biodiversité.
En savoir +

Une forêt solide comme un chêne ?

En France, même si la surface forestière a doublé en un siècle et demi, notamment par la plantation parfois massive d’essences exotiques, les forêts - anciennes ou matures - et présentant une forte naturalité constituent un patrimoine devenu rare et menacé.
De manière plus globale, l’accroissement de la demande en matériaux et en combustibles bio-sourcés, les effets du changement climatique, l’intensification des pratiques agricoles et sylvicoles ou encore l’artificialisation croissante des terres mettent la biodiversité forestière sous pression et constituent autant d’enjeux économiques et écologiques autour desquels le Conservatoire et ses partenaires se mobilisent. Tous agissent de concert dans la perspective de préserver les derniers espaces forestiers à forte biodiversité présents sur le territoire.
En savoir +

Consommons du bois : oui, mais autrement…

Depuis plusieurs décennies, la sylviculture française connaît une révolution progressive quant à l’adoption de nouvelles pratiques sylvicoles davantage favorables à la biodiversité et assurant un meilleur fonctionnement des écosystèmes sur le long terme. Ce bouleversement de fond doit nécessairement s’accompagner d’un véritable changement de notre perception de la forêt mais aussi de notre consommation, gage d’une production sylvicole écologique et durable. Découvrez le rôle de chacun dans la préservation de la biodiversité forestière.
En savoir +

Pour en savoir plus

Accès rapides
Cette page d'information a été réalisée par le Conservatoire botanique national du Massif central et a bénéficié d'un financement par l'Union européenne. L'Europe s'engage sur les forêts anciennes avec le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).
Union Européenne