Étude de la diversité floristique des prairies d'Auvergne

Partenaires
Le projet « Diagnostic de diversité floristique des prairies d'Auvergne » est cofinancé par l’Union européenne, et le Commissariat général à l'égalité des territoires. L’Europe s’engage dans le Massif central avec le fonds européen de développement régional.

Les prairies à flore diversifiée

Un enjeu pour la biodiversité du Massif central

Couvrant 40 % du Massif central et hébergeant un quart de la biodiversité, les milieux agropastoraux présentent une richesse culturelle et naturelle unique faisant de ce territoire, la plus grande prairie d'Europe ! En défrichant la forêt au cours des millénaires précédents, non seulement l'homme aura permis à certaines plantes d’occuper des espaces qui leur auraient été interdits par la prédominance de la forêt sur la quasi-totalité de notre pays, mais il aura aussi contribué à la diversité génétique de cette flore. De même, la diversité des pratiques agropastorales et la diversité climatique, géologique, topographique auront permis le développement de végétations originales. Ce patrimoine exceptionnel est néanmoins fragile et les enjeux de conservation de la biodiversité sont importants à l'échelle du Massif central comme à l'échelle de l'Auvergne.

Découvrez en image les enjeux de conservation des prairies à flore diversifiée d'Auvergne...

Un patrimoine fragile

Des pratiques agricoles adaptées ont jusqu'alors conditionné l’existence de la plupart des systèmes herbacés du Massif central, particulièrement les systèmes peu fertiles qui concentrent une très grande part de la diversité végétale. Néanmoins, les dernières décennies sont marquées par une évolution rapide des pratiques se traduisant par une perte massive de diversité végétale qui reste encore peu connue et difficile à quantifier. La raréfaction de plantes prairiales à fleurs tel que le Narcisse des poètes est une conséquente directe, et visible de tous, des changements de pratiques telle que l’augmentation des niveaux de fertilité du sol. On estime que plus de 300 espèces de plantes des milieux herbacés ouverts seraient menacées ou quasi menacées de disparition sur le Massif central. Et si l’intensification des pratiques agricoles a un impact sur la flore sauvage, l’abandon de l’agriculture est presque aussi préjudiciable, notamment pour les espèces de pelouses sèches extensives.

À l’heure où les services écosystémiques sont à l’honneur, il est utile de rappeler que les prairies à flore diversifiée sont productrices de nombreux services environnementaux, tout en étant à la base du fonctionnement d’un très grand nombre d’exploitations agricoles à l’échelle de l’Auvergne. On sait aujourd'hui que cette diversité végétale est à l’origine des productions fromagères et animales de qualité bénéficiant pour la plupart d’une appellation d’origine protégée. Ainsi, l'impact n'est pas qu'écologique : l'évolution des pratiques agricoles peut également affecter certaines filières de qualité.

Connaître la flore prairiale pour mieux la préserver...

La prise en compte de la biodiversité dans la ressource fourragère et l’évolution de cette dernière dans des perspectives de changements climatiques globaux constituent autant de problématiques partagées entre les acteurs environnementaux et le monde agricole. Les enjeux sont multiformes : préserver les sols, maintenir l’agriculture dans les régions défavorisées, stopper l’érosion de la biodiversité, lutter contre l’effet de serre et prévenir les incendies. Aujourd'hui, tous les experts s'accordent à dire que l'évolution de la pérennité et de la qualité des milieux agropastoraux constituent un enjeu majeur pour le Massif central. Pour autant, peu d'entre-eux disposent d'outils et de méthodes pour évaluer l’état de conservation des végétations herbacées et l’impact des pratiques agricoles sur celles-ci, notamment face aux changements climatiques globaux.

Et si les qualités agronomiques des prairies à flore diversifiée sont désormais reconnues (souplesse d’exploitation, faible coût d’entretien, richesse de l’herbe en composés secondaires, appétence de l’herbe pour le bétail, etc.), il restait nécessaire d’accompagner les éleveurs et le plus large public, dans la compréhension des prairies naturelles, d’un point de vue de leur fonctionnement agro-écologique. Décrire et comprendre les prairies à flore diversifiée d’Auvergne est ainsi apparu comme un enjeu majeur en termes de conservation de la biodiversité mais aussi de l’identité paysagère régionale.

Depuis 2008, le Conservatoire botanique a ainsi mobilisé son énergie pour apporter son savoir, ses acquis et ses expériences en faveur de la connaissance de la flore des milieux agropastoraux, notamment auprès d’éleveurs curieux de comprendre leurs prairies naturelles et soucieux de les exploiter au mieux de leur potentialité. Cette page internet présente quelques outils développés à cette occasion.

Des outils complémentaires
Pâturages du Massif central

Le Conservatoire botanique national du Massif central participe à de nombreux projets autour des prairies du Massif central. La mise à disposition en 2020 au cours de l’année 2019 de la nouvelle version de la Typologie multifonctionnelle des prairies du Massif central permettra de déployer le DIAM (diagnostic multifonctionnel) sur la plupart des exploitations du Massif central. Cet outil novateur, basé sur la complémentarité des types de prairies à l’échelle d’une exploitation agricole, permet d’étudier les besoins de son troupeau selon les potentialités de ses prairies, et ainsi analyser avec précision la cohérence de son système.

Toutefois, ce diagnostic multifonctionnel, conduit à l’échelle de l’exploitation agricole, ne permet pas forcément de prendre en compte les zones à forte diversité ; il nous a semblé, dès lors, nécessaire de développer un outil complémentaire pour permettre aux éleveurs de localiser les zones à fortes biodiversité de leur exploitation.

Un outil de diagnostic du niveau de diversité des prairies

L’application web que vous êtes sur le point d’utiliser vous permettra de situer votre prairie par rapport à sa richesse floristique. Le diagnostic qui vous est proposé en dernière étape n’est que le premier pas d’un diagnostic plus approfondi (en cours de développement). À termes, grâce à l’utilisation de la base de données Chloris® du CBN Massif central, il sera proposé une analyse de l’« état de conservation » basé sur la comparaison du relevé floristique réalisé à l’aide de cette appli avec des tables de référence constituées pour chaque type de prairie du Massif central par le Conservatoire botanique. En attendant, l’outil actuel vous permet d’ores et déjà de vous familiariser avec les espèces des prairies d’Auvergne.

Cet outil est également disponible sous la forme d'un guide de terrain, disponible sur simple demande auprès du Conservatoire botanique national (dans la limite des stocks disponibles), visionnable sur Calameo et téléchargeable en cliquant sur ce lien.

Un outil pour mieux comprendre la biodiversité des prairies d’Auvergne

Au cours de l’utilisation de cette application, il vous sera proposé que le CBN Massif central récupère les données que vous aurez collectées, dans un objectif d’analyse et de renforcement de la connaissance des prairies d’Auvergne. Si vous pouvez utiliser librement cet outil pour mener vos propres diagnostics, nous serions néanmoins heureux de vous avoir à nos côtés pour dresser le bilan de la diversité des prairies d’ici quelques années.

Un outil pédagogique

Le CBN Massif central contribue à la diffusion des connaissances (scientifiques mais aussi paysannes) sur l’intérêt et la gestion de ces prairies à flore diversifiée. N’hésitez pas à nous solliciter pour vous accompagner dans la découverte de cet outil pédagogique auprès d’apprenants de différents niveaux (formation continue ou initiale…).

Enfin, n’oubliez pas que sans les éleveurs qui les exploitent, ces prairies ne seraient pas ce qu’elles sont. Nous vous remercions donc par avance de respecter le travail de ces derniers et de demander leur autorisation avant de vous aventurer, avec respect, dans leurs parcelles.

Contact : pierre-marie.lehenaff@cbnmc.fr

Carte des terroirs
Les différents terroirs du Massif central

Chaque terroir, chaque région naturelle au sein du Massif central se distingue par son relief, sa géologie, son climat, son histoire mais aussi par sa flore. Découvrez les principales caractéristiques des végétations agropastorales de quelques terroirs herbagers emblématiques du territoire. Accédez à plus de précisions sur les différentes végétations prairiales recensées grâce aux liens vers les ressources numériques du Conservatoire.

Accéder à la carte des terroirs