Une oasis de plantes locales
sur les terrasses de Léotoing (43)

Léotoing, village médiéval dominant la vallée de l'Alagnon depuis un coteau historiquement cultivé en terrasses de vignes et de fruitiers, fait l'objet depuis plusieurs années de l'attention bienveillante d'habitants et d'associations locales. Longtemps abandonnées, ces terrasses en écailles sont aujourd'hui au cœur d'un projet architectural, culturel, solidaire et environnemental visant leur remise en culture, leur entretien et leur valorisation, porté par l'association Oasis de Léotoing Cetanella et soutenu par la communauté de commune de Brioude Sud Auvergne. Dans le cadre d'une convention de partenariat avec cette dernière, le CBN Massif central s'est engagé à accompagner Cetanella pour fournir et mettre en valeur, sur ce site, des végétaux locaux d'origine sauvage...

Le jardin en terrasses de Léotoing est apparu comme un site expérimental idéal pour tester une gamme de végétaux locaux résistants à la sécheresse et à une forte exposition au soleil. Les espèces ont été préalablement choisies à partir de la végétation rencontrée sur le site de Léotoing et plus généralement dans la vallée de l'Alagnon. Ces espèces sont encore peu produites et utilisées en contexte horticole ou paysager.

Aux origines du projet

Les origines du projet de Léotoing

La commune de Léotoing

Le propriétaire du site où se déroule ce chantier est la commune de Léotoing située au nord-ouest de la Haute-Loire, en zone de revitalisation rurale d'environ 230 habitants. Le site est à 620 mètres d'altitude face au bassin versant du Cézallier. L'Ancien village vigneron, l'église romane St. Vincent classée monument historique et la forteresse médiévale classée à l'inventaire sont des atouts forts pour le développement écotouristique.

L'association Oasis de Léotoing CETANELLA

L'association des « amis de Léotoing », créée en 1978 pour sauvegarder le petit patrimoine du bourg, a été réactivée en 1999 pour s'associer à une dynamique locale avec un projet de territoire : « Léotoing site ressource en vallée d'Allagnon ».

L'association Oasis de Léotoing CETANELLA a pris le relais en 2016 et poursuit la valorisation du site de Léotoing au plan architectural, culturel, environnemental pour un développement durable dans une économie solidaire. L'association Cetanella porte une action de remise en culture des anciennes terrasses de pierre sèche, abandonnées depuis près d'un siècle et envahies par la friche. Pour ce faire, l'association a obtenu une maîtrise foncière sous divers statuts, défriché plusieurs milliers de m² pour permettre l'installation de porteurs de projets en agriculture biologique, permaculture, agroforesterie et la création de produits à forte valeur ajoutée.

Le jardin d'ici, Léotoing

La Communauté de communes de Brioude Sud Auvergne

En 2011, dans le cadre d'un « pôle d'excellence rural » écotourisme, la communauté de communes du Pays de Blesle, va réaliser un sentier d'interprétation de la biodiversité autour du village de Léotoing.

L'action environnementale a pour buts de préserver, mettre en valeur, améliorer les connaissances, expérimenter la flore locale et sensibiliser différents publics aux habitats naturels. Un verger conservatoire et un jardin de plantes sauvages font partie de ce parcours.

Le CBN Massif central a été sollicité en 2012 pour conduire un inventaire floristique du site. Il a accompagné les préconisations de respect de la flore et des habitats présents, ceci en étroite collaboration avec le Conservatoire d'espaces naturels d'Auvergne (CEN Auvergne) qui a identifié les enjeux relatifs à la faune et réalisé le verger conservatoire. Ce travail d'inventaire a permis de lancer un premier travail de mise en culture d'espèces végétales remarquables représentatives des versants de la vallée de l'Alagnon et d'implantation sur les terrasses. Hélas, des déconvenues d'ordre politique ont été défavorables au bon suivi du développement des plantes sauvages du jardin en terrasses.

En 2017, la communauté de commune de Brioude Sud Auvergne a sollicité l'association Cetanella pour reprendre l'entretien du site et une convention avec la communauté de commune de Brioude Sud Auvergne a été signée jusqu'en avril 2022 entre les deux structures, elle est en cours de renouvellement.

En même temps, une autre convention pour 10 ans a été signée entre le CBN Massif central et la communauté de commune de Brioude Sud Auvergne. Cette convention définit l'engagement du CBN pour l'accompagnement du projet de jardin expérimental et l'engagement de la communauté de communes pour maintenir le jardin expérimental sur le site des terrasses en écailles.

Réalisation du projet des terrasses de Léotoing

Réalisation du jardin

Le « jardin d'ici », situé sur une parcelle communale sur le versant sud, a comme support les « terrasses en écailles ». La superficie totale est de 120 m², elle correspond à environ 70 « écailles » de 1 à 2 m² chacune. Les murets de pierre sèche peuvent être également utilisés comme support de culture.

La récolte de graines dans le milieu naturel est prise en charge par le CBN Massif central. Deux pépinières labellisées Végétal local sur le Massif central ont été sollicitées pour produire les plants destinés au jardin en terrasse, à partir de ces graines. Ces pépiniéristes assurent la germination et le grossissement des espèces et font remonter les données de culture expérimentales au CBN Massif central, qui les centralise et les résume dans des fiches techniques.

Nous avons opté pour une densité de plantation de 8 plants par m², on a estimé à une centaine de plants les végétaux que nous pouvions récupérer directement sur le site, par bouture ou division de touffe (par exemple les orpins, joubarbes…) 760 plants proviennent des pépinières, (en godets de 9 cm de diamètre en moyenne), nous avons également maintenu certains plants déjà installés dans les terrasses. Au total, on a donc plus de 900 plants sur toutes les écailles. Le nombre d'espèces différentes s'élève à 45.

Dans un but pédagogique, le lycée d'Yssingeaux a assuré la conception du projet en mettant a parti une classe de la filière du paysage, ils ont été soutenus par le CBN Massif central et ont suivi les conseils des pépiniéristes. Le lycée a fourni un plan de plantation cohérent avec les espèces multipliées. Le mardi 5 octobre 2021, ce sont 33 lycéens de la filière de l'aménagement et du paysage du lycée George Sand d'Yssingeaux qui ont effectué les travaux de plantation. Cette journée a été une véritable concrétisation d'un projet pédagogique, et a su ravir lycéens, enseignants et tous les partenaires du projet.

Soutenu financièrement par la région Auvergne-Rhône-Alpes désireuse de participer à l'émergence de la filière Végétal local à travers des opérations pilotes, ce chantier constitue l'un des premiers du genre à l'échelle départementale. Il faudra néanmoins attendre que les plantes prennent toute leur place avant de pouvoir contempler la vallée de l'Alagnon du haut de ces belvédères fleuris...

Projet d'aménagement Végétal local à Léotoing
Projet d'aménagement Végétal local à Léotoing