Etang et pâturages des environs de Chapeau - E. BOITIER / DREAL Auvergne Rhone-Alpes

Les végétations de la Sologne bourbonnaise

État des connaissances
Végétations aquatiques des étangs de la Sologne bourbonnaise - S. NICOLAS / CBN Massif central
173 relevés phytosociologiques
& 172 relevés bryosociologiques
Voir à l'échelle de la région naturelle
0.61 km² cartographiés
Voir à l'échelle de la région naturelle
recycling-paper
Suivi de végétations et d'habitats
Indisponible à l'échelle de la région naturelle
Origine des informations et observations capitalisées
92données d'origine bibliographique
81données d'inventaires et diverses données de terrain
80données collectées par le personnel du CBN
93données issues des travaux hors CBN
12données analysées
161données à analyser
Temporalité des données
0 donnée historique
118 données anciennes
55 données récentes

Diversité et éléments patrimoniaux de la Sologne bourbonnaise

Le CBN Massif central participe activement à l’amélioration des connaissances à travers sa stratégie d’inventaire et de cartographie (sites Natura 2000, ENS, réserves, etc.). Il réalise actuellement un important travail de synthèse via l’analyse de la totalité des relevés et la constitution d’un référentiel sur l’ensemble de son territoire, qui permettra de comprendre la répartition des végétations sur les différentes petites régions naturelles.

Les fichiers ci-dessous listent les syntaxons et habitats à l'échelle de l'Allier.

Végétations agropastorales
La Sologne bourbonnaise a subit les mêmes évolutions que le Bocage bourbonnais en termes d'intensification des pratiques d'exploitation de l'herbe (agrandissement des parcelles, suppression du bocage, conversion en prairies temporaires, etc.). La présence des dépressions humides à l'origine de la création des étangs permettent toutefois de conserver de beaux ensembles de prairies naturelles mais ceux-ci se sont énormément réduits sur les quinze dernières années.
Végétations forestières
La Sologne Bourbonnaise est actuellement peu boisée, et compte un taux de boisement de 25 %. 64 % des forêts actuelles seraient anciennes, ce qui représente une des valeurs les plus élevées dans le Massif central. Le reste des forêts actuelles est issu de recolonisation spontanée de terres délaissées par l'agriculture ou de reboisements par plantation ou semis, même si le taux de boisement a très peu varié depuis le milieu du XIXème siècle. Le secteur a cependant subi des défrichements de forêts anciennes importants depuis 150 ans, puisque 31 % des forêts présentes sur la carte de l’État-major, au moins en partie anciennes, ont été défrichées. En forêt ancienne, les peuplements sont très majoritairement constitués de Chênes décidus. Ces peuplements sont essentiellement constitués d'essences autochtones, même s'ils peuvent abriter une petite part d’essences exotiques en mélange. Les peuplements dominés par les essences exotiques ne représentent que 3 % des forêts anciennes.
Enjeux de conservation
Aires protégées
Dans le menu des données, cochez la case "Zones Nature réglementaires"
Corridors écologiques
Carte des corridors écologiques